Les voyages à vélo que l’on rêve de faire

Vue sur la ville de Passau et le Danube

Un séjour à vélo sur Le Danube

Constance, Abicyclette Voyages

Le séjour que propose Abicyclette Voyages “Le Danube, de Passau à Vienne” est dans un coin de ma tête depuis un petit moment maintenant. Depuis ma visite de Budapest en 2018, la découverte des villes du Danube et des pays de l’Est m’appelle particulièrement. Donc quel meilleur compromis que de découvrir cette partie de l’EuroVélo 6 ? 

Pour moi, les indispensables d’un voyage à vélo réussi sont la nature et la culture. Sur cette partie de l’itinéraire, l’équilibre entre ces deux éléments me semble parfait. En effet, la courbe de Schlögener Schlinge, où le Danube prend un virage à 180° offre un paysage naturel unique et les méandres et forêts que l’on suit tout au long de ce parcours offrent un vrai moment de calme et de sérénité. Les nombreux châteaux, abbayes, églises, musées et villes rencontrées sur le chemin permettent également d’en apprendre plus sur l’histoire, l’architecture et la culture locale. J’avoue que le côté goudronné, balisé et plutôt plat de l’itinéraire me permet également de me projeter très facilement ! Pas d’entraînement particulier à prévoir, pas de risque de se perdre (normalement), on peut donc partir sur un coup de tête, sans trop préparer son départ.

Aussi, je me soucie davantage de mon impact écologique depuis quelques années et cette partie de l’Europe est plutôt facilement accessible depuis la France en train. Ce qui donne à cette destination encore un bon point.

Ce sont aussi les coteaux recouverts de vignobles, les petits villages de vignerons ainsi que les caves et spécialités locales qui me font de l’œil. Visiblement, mon appétit n’est jamais bien loin…

Vue sur le fort de Saint-Malo

La Bretagne à vélo, un voyage entre terre et mer

Gaëlle, Abicyclette Voyages

Amoureuse de la Bretagne, je rêve d’en faire le tour à vélo, en partant de Saint Malo et en suivant la côte jusqu’à Nantes. J’ai eu l’occasion de faire une partie de ce périple, de Brest à Quimperlé en passant, entre autres, par la presqu’île de Crozon, la pointe du Raz, Concarneau ou encore Pont-Aven. Un voyage que j’avais organisé avec mes amis, qui nous a laissé à tous des souvenirs mémorables. Bretonne d’origine, je voulais faire découvrir ma région à mes amis parisiens. La diversité des paysages et du relief, les petits ports de pêche, les criques isolées, les falaises escarpées, les landes de bruyère et d’ajonc, les villages pittoresques entre mer et campagne, ont conquis tout le monde. 

Cette aventure m’a donné envie de revivre la même chose en plus intense : un parcours complet qui serait pour moi un aboutissement. En sillonnant ainsi la Cornouaille, la partie Sud du Finistère, j’ai fait une sorte de pèlerinage sur les terres de ma grand-mère. J’aimerais aussi parcourir à vélo le Léon, au Nord du département, pays de mon grand-père. Et puis, au-delà de ces ancrages familiaux, j’adorerais redécouvrir la Côte de Granit Rose, le Golfe du Morbihan et autres merveilles dont regorge cette magnifique région. 

La Bretagne se prête tout particulièrement au voyage à vélo : des petites routes peu fréquentées qui sillonnent entre terre et mer, un relief changeant mais accessible au plus grand nombre, et surtout des paysages aussi sublimes que variés… en en faisant le tour par la côte, on quitte rarement l’Océan des yeux. La promesse d’un voyage inoubliable !

Vue sur les canaux d'Amsterdam

Amsterdam, capitale incontournable pour un séjour à vélo

Lucie, Abicyclette Voyages

Amsterdam évoque en moi une ville à l’architecture atypique et exceptionnelle avec un patrimoine culturel très riche. Surnommée “la Venise du nord”, la ville offre de somptueux paysages sur les nombreux ponts et canaux qui la traversent. Connue comme l’une des capitales mondiales du vélo, il me semble naturel de découvrir la ville et ses canaux au rythme de la petite reine. Un combo parfait pour profiter d’un beau séjour à vélo !

Le vélo est considéré comme un des symboles de la culture des Pays-Bas. Les pouvoirs publics ont depuis longtemps investi dans des infrastructures cyclables, ce qui donne au pays un réseau très développé. À ce jour, se sont près de 400 kilomètres de pistes cyclables qui sillonnent la ville d’Amsterdam. Les pistes sécurisées, balisées, la présence d’hôtels “accueil vélo” et les nombreuses propositions de circuits font de cette ville une destination idéale pour s’essayer au vélo.

Ne pratiquant le vélo que très rarement, j’aime l’idée que cette destination offre la possibilité aux novices de pouvoir pédaler facilement au beau milieu d’une capitale européenne. Les loueurs de vélos sont présents partout dans la ville et proposent aussi bien des tours guidés que des cartes avec des itinéraires complets. Pour ma part, j’opterai pour une visite d’Amsterdam à mon rythme afin de pouvoir dégainer mon appareil photo, à la recherche du cliché parfait !

Le saviez-vous ? L’expression “petite reine”, qui désigne une bicyclette ou un vélo, serait attribuable à la jeune reine Néerlandaise Wilhelmine d’Orange-Nassau (1890), qui aurait été l’une des premières à avoir utilisé le vélocipède dans sa version moderne et à se promener avec en ville.

Dans une forêt du Rwanda

Rwanda, le pays du vélo du continent africain, quand le rêve devient réalité

Fabien, Abicyclette Voyages

L’Afrique, c’est le continent de l’aventure et du rêve. À la fois excitant et inquiétant, merveilleux et terrible, il attire autant qu’il repousse. L’Afrique m’attire pour ses couleurs, sa végétation luxuriante, sa faune unique au monde, ses populations généreuses et accueillantes, son territoire sauvage et sa nature préservée qui offre la perspective d’aventures cyclistes exceptionnelles qui changent à jamais notre regard sur le monde. C’est ici un peu la garantie d’un voyage qui transforme. 

Le Rwanda, c’est le pays du vélo du continent africain. Les championnats du monde de cyclisme s’y dérouleront d’ailleurs en 2025. Ce pays, pas plus grand que la Bretagne ou la Belgique, est surnommé le pays aux 1000 collines, tant il est vallonné. Avec une altitude comprise entre 1000 et 4500m, cette terre volcanique offre un terrain de jeu merveilleux avec un réseau de routes goudronnées de très grandes qualités et des pistes roulantes très agréables. Avec l’une des densités de population les plus importantes au monde, ce petit pays ne vous laisse que rarement seul dans la nature. Les sourires et les regards sont partout. Ils sont accueillants et bienveillants. Sur les routes, de plus en plus de vélos se croisent quotidiennement : cyclistes sportifs à l’entraînement, cyclo-touristes en voyage mais surtout cyclo cargos chargés de bananes, sac de cafés, de manioc ou autres spécialités locales. Sur des pentes parfois abruptes, les pilotes de ces poids-lourds à deux roues sont de véritables équilibristes dotés d’une force incroyable. 

Avec une culture populaire du vélo et du cyclisme en pleine croissance, je rêve de découvrir ce pays à la force des mollets et d’aller à la rencontre de ce continent et de sa nature luxuriante. Inscrit en duo avec ma compagne à l’événement Race Around Rwanda du 4 au 11 février 2023, nous allons parcourir 1000 kilomètres en 5 à 6 jours pour relier toutes les grandes villes et tous les parcs nationaux du pays, du nord au sud et d’est en ouest. Nous prolongeons le séjour pour mieux nous imprégner pleinement de la culture Rwandaise. Bien sûr, c’est loin, c’est un lourd impact carbone, alors une fois sur place on en profite, pas sur qu’on puisse y revenir un jour. C’est également l’occasion d’apporter une contribution au développement du vélo dans le pays en apportant et offrant du matériel de réparation qui manque encore cruellement sur place. Parcourir le Rwanda à vélo en 2023, c’est le rêve qui devient réalité. Je n’ai pas mieux à vous souhaiter, pas mieux à vous encourager.

«
»