Crédit : © Fabien Leduc - Abicyclette Voyages

Voyages & séjours Gravel

Partez à l’aventure ! Le gravel est conçu pour une polyvalence sur tous les terrains. Alliant vitesse et confort, il offre une expérience unique d’exploration hors des sentiers battus.

Gravel, le retour aux sources

Le voyage gravel offre une aventure unique qui combine le plaisir du vélo avec la découverte de paysages époustouflants. Que ce soit à travers des pistes de montagne, des routes de campagne tranquilles ou des chemins de terre rustiques, le gravel permet aux cyclistes de s’évader des routes traditionnelles et de rouler sur des territoires inexplorés, sur des vélos sportifs efficaces et joueurs.

L’histoire du Gravel

Le gravel, c’est un peu l’histoire des tous premiers vélos, et en particulier des premiers vélos de courses. A la fin du 19e siècle, les grands axes sont des pistes – il faut attendre la fin de la première guerre mondiale pour voir arriver les premières routes goudronnées – les vélos sont équipés de pneus boudins assez larges pour avoir assez d’adhérence mais surtout de confort sur ces voies usantes. Après guerre, par la généralisation du goudron et l’amélioration des routes, le vélo de route est devenu la norme avec des pneus toujours plus lisses et fins jusqu’aux années 2000.

Le gravel d’aujourd’hui, s’il ressemble à un retour aux origines, à l’usage de vélos de courses confortables sur les chemins et pistes non goudronné, doit en fait surtout beaucoup aux États-Unis qui dans les vastes étendues sauvages du pays proposent encore beaucoup d’axes secondaires non asphaltés. Dans les années 1980, les cyclistes pionniers cherchaient des moyens de sortir des sentiers battus et d’explorer des territoires plus reculés. Pour ce faire, ils ont adapté leurs vélos de route traditionnels en montant des pneus plus larges et en ajustant la géométrie pour une meilleure stabilité sur les chemins de terre. C’est ainsi que le gravel biking a commencé à émerger comme une pratique distincte, offrant aux cyclistes la liberté d’explorer des terrains variés et des paysages naturels spectaculaires. En quelques années, la pratique du gravel biking s’est développée aux États-Unis, avec l’émergence de courses et d’événements dédiés à cette discipline. Et aux débuts des années 2010, le gravel biking a commencé à gagner du terrain en Europe, où il a été accueilli avec enthousiasme par les amateurs de cyclisme à la recherche de nouvelles aventures, face à une pratique VTT en perte de vitesse, et des vélos pas toujours adaptés à certaines régions en manque de relief.

L’arrivée du gravel en Europe a été facilitée par plusieurs facteurs. Tout d’abord, la diversité des paysages offre un terrain idéal, avec ses routes de campagne sinueuses, ses chemins forestiers pittoresques et ses sentiers de montagne époustouflants. De plus, l’engouement croissant pour le bike packing, qu’on peut définir comme un cyclotourisme autonome et allégé, et des voyages à vélo comme véritables aventures, a contribué à populariser le gravel en Europe, avec de plus en plus de cyclistes cherchant à sortir de la circulation et à découvrir de nouveaux horizons. Aujourd’hui, le gravel est devenu une activité incontournable pour de nombreux cyclistes européens, attirant des passionnés de tous horizons à la recherche de défis stimulants et de paysages à couper le souffle. Des événements et des courses gravel sont organisés dans toute l’Europe, offrant aux participants l’occasion de tester leurs compétences et leur endurance sur une variété de terrains et de distances.

Gravel, pour l’amour des graviers

Aux États-Unis, un chemin dit gravel est généralement une route non pavée, non goudronnée, composée de graviers ou de cailloux compactés. Ces chemins gravel peuvent varier en termes de surface et de difficulté, allant des routes bien entretenues et compactes aux chemins plus accidentés et cahoteux. En règle générale, ces chemins gravel traversent des zones rurales, des terres agricoles, des forêts, offrant la possibilité d’explorer des environnements moins développés et plus sauvages. Les chemins gravel sont souvent appréciés par les cyclistes pour leur caractère moins fréquenté et leur ambiance plus tranquille par rapport aux routes principales.

Gravel, un vélo d’une polyvalence exceptionnelle

Les vélos de gravel sont spécialement conçus pour affronter une variété de surfaces et de conditions de terrain. Inspirés des vélos de route, ils présentent cependant quelques différences essentielles :

  • Les cadres des vélos de gravel sont fabriqués en aluminium, en acier ou en fibre de carbone, offrant à la fois légèreté et durabilité. Les géométries des cadres sont ajustées pour une conduite plus stable et plus confortable sur les terrains accidentés, avec des angles de direction plus larges et des bases arrière plus longues.
  • Les pneus sont plus larges que ceux des vélos de route traditionnels, généralement entre 35 et 45 mm, offrant une meilleure adhérence et une absorption accrue des chocs sur les surfaces irrégulières.
  • Les freins sont à disque, offrant une puissance de freinage supérieure et une meilleure modulation, ce qui est essentiel pour une conduite en toute sécurité sur des terrains variés.
  • Les transmissions associent à la fois des développements importants pour aller vite sur les parties roulantes et plates, et des petits développements pour escalader les pentes abruptes que présentent les pistes montagneuses, ou le manque de rendement de certaines surfaces sablonneuses ou boueuses, ou quand on est un peu plus chargé dans ses sacoches de bikepacking.

Cette polyvalence et cette adaptabilité font des vélos gravel l’outil idéal pour explorer les sentiers et les routes moins fréquentées, offrant aux cyclistes la liberté d’aller où bon leur semble et de découvrir de nouveaux horizons à leur rythme.

Gravel, vraie tendance pour l’avenir du cyclisme

Le gravel est souvent considéré comme l’avenir du cyclisme pour plusieurs raisons convaincantes. Tout d’abord, le gravel offre une expérience plus polyvalente et diversifiée que le cyclisme sur route traditionnel. En permettant aux cyclistes d’explorer une variété de surfaces, des routes de campagne aux sentiers de montagne en passant par les chemins de terre, le gravel élargit les horizons des pratiquants et ouvre de nouvelles possibilités d’aventure. Cette polyvalence attire un large éventail de cyclistes, des passionnés de vélo de route aux adeptes du VTT, contribuant ainsi à l’expansion et à la diversification de la communauté cycliste.

Le gravel offre une connexion plus profonde avec la nature et l’environnement. En sortant des routes principales et en explorant des terrains plus sauvages et plus isolés, les cyclistes gravel ont l’occasion de découvrir des paysages naturels préservés et de s’immerger dans des environnements naturels uniques.

De plus, le gravel incarne l’esprit d’aventure et d’exploration qui caractérise le cyclisme dans son ensemble. En encourageant les cyclistes à sortir de leur zone de confort et à affronter de nouveaux défis, le gravel favorise le développement de compétences et de qualités telles que la résilience, la détermination et le dépassement de soi. Cette dimension d’aventure et d’exploration contribue à rendre le cyclisme plus excitant et plus gratifiant, attirant ainsi de nouveaux adeptes et renforçant la passion.

Le gravel répond également à l’évolution des modes de vie et des préférences des cyclistes modernes. Avec une demande croissante pour des expériences authentiques et immersives, ainsi qu’une préférence pour les activités de plein air et les voyages axés sur la découverte, le gravel offre une alternative attrayante et stimulante aux pratiques cyclistes traditionnelles.

Un allié des plaisirs simples

Outre les défis physiques et les découvertes de paysages époustouflants, la pratique du gravel est également synonyme de plaisirs simples et authentiques qui enrichissent l’expérience cycliste. Parmi ces plaisirs, on retrouve souvent la traditionnelle pause café, un moment privilégié où les cyclistes se retrouvent autour d’une tasse de café fumante pour reprendre des forces, échanger des histoires et partager des conseils sur les itinéraires à venir. Des cafés comme le Eat Sleep and Cycle à Girona, en Espagne, ou Ta Grand-Mère à Vélo, à Rennes, la capitale bretonne, sont des exemples de lieux emblématiques où les cyclistes se retrouvent régulièrement pour savourer un bon café et partager leur passion pour le gravel. La pratique du gravel est aussi propice aux rencontres et aux échanges avec les habitants des régions traversées, partageant leur culture et leurs traditions avec les visiteurs. Ces rencontres fortuites et ces interactions spontanées ajoutent une dimension sociale et humaine précieuse à l’expérience du voyage à vélo, renforçant ainsi le sentiment de connexion avec les gens et les lieux rencontrés tout au long du parcours.