Week-end à vélo dans le Morbihan

Laura et Johanne sur leur vélo le long de la côte bretonne

Une partie de notre équipe, chez Abicyclette Voyages, a réalisé un week-end à vélo dans le Morbihan. Ils reviennent sur leurs préparations, le déroulement de leur séjour et leurs bons souvenirs de ce week-end. Ce séjour a été l’occasion de passer du temps en équipe et de partager des souvenirs mémorables.  Il reflète l’esprit d’équipe, la solidarité, l’entraide et la bonne ambiance qui caractérise Abicyclette Voyages. Voici le récit de leur aventure à vélo !

Les 7 aventuriers du jours et leurs vélo devant la gare ferroviaire de Vannes

La préparation en amont de leur séjour

“Les critères pour organiser notre voyage étaient simples, nous explique Maël : définir un séjour réalisable sur deux journées pédalées, le temps d’un week-end et la possibilité de prendre le train à l’aller et au retour avec les vélos. 

Nous avons donc hésité entre un week-end de Saint-Malo au Mont-Saint-Michel en passant par Cancale ou un week-end au bord du Golfe du Morbihan. Comme la plupart des participants connaissaient très bien la partie nord de la Bretagne, notre choix s’est tourné vers le magnifique coin du Morbihan avec un départ de Vannes, une nuitée à Carnac puis une fin de séjour à Lorient. Ce sont en plus deux étapes d’un séjour que nous proposons : La Bretagne de port en port 5. Le séjour dans notre catalogue est construit de façon à voyager en évitant au maximum le vent de face. Cependant, pour des questions de logistique nous avons fait le choix de faire les étapes dans le sens inverse de notre séjour.

Nous avons réalisé environ 110 km en deux étapes assez équilibrées. La première journée était d’un peu plus de 50 kilomètres dans les terres morbihannaises avec quelques passages en bord de mer. La seconde étape était d’environ 55 kilomètres en bord de mer quasiment toute la journée. Pour l’organisation, nous avons procédé exactement de la même façon que pour nos séjours ! Nous avons préparé nos itinéraires, réservé l’hébergement, puis les repas et les billets de train. Dans un second temps, nous avons préparé les vélos, GPS et accessoires.” Pour les vélos, nous avons un peu tous les styles ! Certains ont choisi le Gravel pour voyager léger. D’autres ont préféré nos vélos “sport” pour une posture plus sportive que nos vélos “rando”, tout en recherchant le confort et la capacité de transporter des sacoches arrière. D’autres personnes ont opté pour nos e-bikes afin de se familiariser davantage avec nos vélos à assistance électrique !”

Le déroulement du voyage, raconté par Quentin, Laura et Gaëlle

Une première étape de Vannes à Carnac

“Pour atteindre notre point de départ, nous avons opté pour le train. La liaison entre Rennes et Vannes s’est révélée être un choix judicieux, avec des TER bien desservis et un trajet d’une petite heure seulement. L’idée était de débuter notre périple aux alentours de 9 heures. Mais pour cela, nous devions embarquer dans le train de 7h40 au départ de Rennes, ce qui signifiait un réveil matinal, voire très matinal pour certains d’entre nous. Cette contrainte n’était pas au goût de tous, mais après tout, un véritable voyage à vélo se mérite !

Alors nous voilà partis à 7h40, fraîchement réveillés avec nos vélos dans le train. D’ailleurs, les TER sont équipés d’espaces spécialement pour les voyageurs à vélos, vous pouvez accrocher votre vélo pour que celui-ci soit en sécurité et ne gêne personne durant toute la durée de votre trajet. À 8h53, comme prévu, le train marque son arrêt à Vannes. L’heure est venue de véritablement lancer notre périple. Sans plus tarder, nous sautons en selle, impatients de voir défiler sous nos roues les paysages qui ponctuent notre chemin vers Carnac.. 

Cette première journée de notre périple s’est révélée être un véritable enchantement. Sous un soleil radieux. Après avoir parcouru une trentaine de kilomètres, nos estomacs affamés et nos papilles en émoi nous ont conduits à faire halte dans la charmante ville de Le Bono. Là, nous avons découvert un superbe restaurant très typique, la “Crêperie du Vieux Pont”. Nous avons partagé un moment de convivialité autour de délicieuses crêpes, alimentant nos corps et nos esprits pour la suite de notre périple. Puis, nous sommes repartis, remplis d’énergie pour terminer cette première journée. Repus, nous avons repris notre route, débordant d’énergie et d’enthousiasme. Malgré un léger contretemps sous la forme d’une crevaison inopinée, que nous avons géré avec la rapidité et dextérité d’une équipe de Formule 1 ! Nos efforts ont été récompensés lorsque nous avons atteint notre destination finale pour la journée. 

À Carnac, nous avons séjourné à l’Hôtel & Spa Le Churchill 4*. Nous avons été chaleureusement accueillis par Stéphanie, la directrice, avant de prendre une douche puis de profiter du Spa : hammam, sauna, douche sensorielle et jacuzzi, un moment de détente particulièrement apprécié après une journée sportive ! La piscine n’était pas encore ouverte en cette saison hivernale, mais doit être également un vrai plus en été. L’établissement est situé en bord de mer, un peu à l’écart du centre que nous avons pu rejoindre en une dizaine de minutes à pied en longeant la plage, une balade très agréable.

L’accueil, l’emplacement, le confort des chambres, la piscine et le Spa font du Churchill un hébergement de choix pour une étape à Carnac.”

Après avoir savouré les délices relaxants de notre séance de sauna, nous avons opté pour un restaurant à burger. La soirée s’est déroulée sous le signe de la bonne humeur et de la convivialité, ponctuée de rires et d’échanges animés. Fatigués mais heureux, nous nous sommes finalement laissés emporter par le sommeil…”

Une seconde étape de Carnac à Lorient 

“Le lendemain, après un petit-déjeuner bien copieux, nous nous sommes remis en selle. Une fois de plus, la météo était de notre côté, avec un ciel d’un bleu éclatant et un soleil radieux pour nous accompagner tout au long de notre périple. Cette journée s’annonçait plus rythmée que la précédente, car nous avions trois points de rendez-vous cruciaux à ne surtout pas manquer ! Notre objectif principal était de rejoindre Lorient à temps pour attraper notre train prévu à 16h51. Mais avant cela, nous avions deux traversées en bateau à réaliser, ajoutant une touche d’aventure supplémentaire à notre voyage.

Pour notre première étape maritime, nous avions rendez-vous à l’embarcadère de Gavre. Là, nous avons embarqué à bord d’un petit bateau qui assure des liaisons quotidiennes, nous permettant ainsi de rejoindre Port Louis. Après cette première traversée, nous avons continué notre périple en direction du deuxième embarcadère, situé à 10 kilomètres de là. Chaque traversée a été très rapide (moins de 10mn) et nous avons pu embarquer sans problème avec nos vélos. 

Nous avons posé pied à terre à Lorient vers 16h15. Il ne nous restait donc qu’une trentaine de minutes pour avaler les derniers kilomètres nous séparant de la gare SNCF. Un peu plus d’une heure et demie plus tard, nous sommes finalement arrivés à Rennes, fatigués, mais le cœur rempli de souvenirs et de futures courbatures.”

Deux cyclistes de dos roulants sur une piste cyclable entourée de forêt

Les conseils de Johanne pour rouler au mois de mars

“Le mois de mars compte 20 jours d’hiver. C’est le début du printemps et tout le monde est content d’enfin sortir de la grisaille hivernale. Il faut cependant ne pas oublier que, malgré certains jours cléments, il y a des risques que la météo soit capricieuse, pouvant rendre nos balades à vélo moins belles qu’on ne se l’imagine. Il faut donc y être préparé.

Voici quelques conseils pour partir en séjour à vélo au mois de mars :

  • Prévoyez des affaires de pluie : même si la météo annonce des journées ensoleillées, nous pouvons avoir quelques averses entre deux rayons de soleil. C’est pourquoi, il est judicieux d’emporter avec vous un kway et un pantalon de pluie pour faire face à l’éventualité d’une douche pluvieuse.
  •  Prévoyez des vêtements chauds, un tour de cou, une paire de gants, en cas de températures basses : le mois de mars peut encore nous montrer que l’hiver est là et que le froid nous tiraille. Les gants sont un indispensable afin de maintenir ses mains au chaud et de profiter pleinement des kilomètres parcourus à vélo. Même si le soleil est présent, il est important de rester bien couvert afin d’éviter tout risque de rhume !
  •  Pensez à vos lumières : certes, les journées rallongent à cette période, il est possible de commencer ou finir son étape de nuit en fonction des kilomètres envisagés. La visibilité est primordiale à vélo.
  •  Prévoyez des haltes café/restaurant sur votre route : essayez de programmer des points de passage sur votre route dans des petites adresses locales afin de vous récompenser de vos kilomètres parcourus, et vous permettre de vous requinquer en cours de route.
  •  Programmez vos transports : souvent, les horaires d’hiver sont différents et restreints pour les transports tels que le train, les bus mais aussi les bateaux. Pour partir serein, faites attention de bien organiser votre circuit et anticiper les transports, en les réservant à l’avance le plus possible.”

Encore un week-end riche en émotion avec une partie de l’équipe, avant de commencer la saison 2024. À l’année prochaine pour une troisième édition.

L’équipe Abicyclette Voyages

«
»