8 conseils pour votre premier voyage à vélo

Salar D’Uyuni – Bolivie © Sébastien Rambour – Abicyclette Voyages

Toute première fois

C’est décidé, vous vous apprêtez à prendre le départ de votre premier voyage à vélo. Une excellente idée qui va vous amener à vivre une expérience ô combien enrichissante. Le voyage à vélo, c’est une aventure à son rythme qui vous amène à découvrir des lieux magnifiques et insoupçonnés. A l’autre bout du monde ou à quelques tours de roues de chez vous, c’est une expérience nouvelle pleine de rencontres qui vous attend.

La nouveauté est excitante, elle peut aussi être impressionnante. Quelles sont les choses à savoir avant de partir ? À quoi devez-vous vous attendre ? Comment bien se préparer ? 

Voici 8 conseils pour vous accompagner dans cette nouvelle aventure.

N°1. Un parcours adapté à votre niveau

Il est essentiel de prendre en compte votre niveau et d’adapter le parcours et vos étapes à vos capacités physiques. Si vous n’avez pu pratiquer le vélo ou vous entrainer régulièrement, privilégiez des journées courtes, de 2 à 4h de vélo, sur des parcours plats (15 à 30km environ). Ces étapes faciles permettent de s’offrir de belles et douces journées actives en pleine air. Si au contraire, les kilomètres et le relief ne vous font pas peur, que vous avez chevauché votre vélo dès que l’emploi du temps vous l’a permis, alors vous semblez prêts pour 4 à 7h de vélo (40 à 70km par jour). Bien sur, un vélo à assistance électrique peut permettre d’allonger significativement la distance parcourue.

En France et en Europe, il existe de nombreux itinéraires cyclables très accessibles. D’autres, plus montagneux plairont aux cyclistes chevronnés. Les itinéraires le long des canaux et des fleuves sont idéaux pour un premier voyage à vélo.


Certaines idées reçues géographiques peuvent se révéler être des pièges à vélo ! Par exemple, la Bretagne est plate dans l’imaginaire collectif. En réalité, elle est vallonnée avec des paysages découpés par de nombreuses rivières qui ont dessinées des vallées encaissées. Le long des côtes sauvages, les étapes peuvent présenter un dénivelé conséquent. Si les montées ne sont jamais très longues, la répétition des efforts met l’endurance des jambes à l’épreuve.


Enfin, dans la préparation de vos étapes, prenez en compte les visites et les détours qu’elles impliquent souvent. Les temps de pause et les repas sont aussi des moments importants dans la journée. Voyager à vélo, c’est aussi profiter des paysages qui s’offrent à vous.

Chez Abicyclette Voyages, nos voyages organisés proposent différents niveaux, du plus accessible au plus sportif. Et chaque circuit peut être adapté à votre niveau et selon vos envies. 

N°2. Un vélo adapté au voyage en itinérance

Presque tous les vélos s’adaptent au voyage en itinérance. C’est pourquoi il n’y a pas un modèle spécifique au voyage à vélo. Ce qui compte, c’est que le vélo soit adapté à la pratique, c’est à dire au type de voies empruntées. Le VTC (Vélo Tout Chemin) s’adapte particulièrement bien à la découverte avec une position confortable et un bon comportement sur route et sur les grands chemins. Le VTT permet des aventures hors des sentiers battus. Le vélo de route permet d’allonger les distances et offre de grandes traversées et ascensions de cols mythiques. Nouvelle pratique, le Gravel, relie les plaisirs des parcours tout chemin avec l’efficacité et la dynamique sportive du vélo de route.

En itinérance, un bon vélo est un vélo fiable. Par la répétition des journées, des heures de selles et des kilomètres parcourus, il est primordiale qu’il soit révisé et entretenu avant le départ. Nous conseillons notamment :

Si vous n’avez pas la monture adéquate pour votre première aventure, envisagez la location d’un vélo avant d’investir. Chaque personne est différente avec des sensations qui lui sont propres. Tester plusieurs vélos avant l’achat vous permet d’éviter quelques erreurs d’achat. Ainsi, vous saurez définir exactement le type de vélo qui vous conviendra le mieux pour la pratique du cyclotourisme. 

Enfin, si vous craignez de ne pas avoir l’énergie, ou souhaitez vous embarquer sur un itinéraire vallonné sans être entraîné, le vélo à assistance électrique peut être une bonne option. 

Chez Abicyclette Voyages, nous vous proposons un service de location de vélos adaptés au voyage. Du vélo de randonnée classique au vélo de route, nos vélos sont équipés pour l’itinérance et rendre votre expérience très agréable.

Couple à vélo route vigne village provençal
© Alain Hocquel – Vaucluse Provence Attractivité

N°3. Les vêtements à emporter avec soi

Selon les régions où vous vous aventurez pour votre premier voyage à vélo, vous pouvez faire face à des conditions météorologiques très variées. Même en été ! Au printemps et à l’automne, les matinées et les soirées sont fraîches, les journées de pluie plus fréquentes. 

A vélo, on est plus sensible aux éléments. Malgré l’effort physique, la vitesse vous rafraîchit comme un ventilateur branché en permanence. Agréable pendant les chaleurs estivales, la petite brise, qui semblait innocente au départ, peut l’être un peu moins au printemps et donner une sensation de froid. C’est pourquoi, les vêtements dit techniques aux propriétés de chaleur, d’effet coupe vent ou imperméable et conservant des qualités de respirabilité sont un vrai avantage pour conserver le confort de son évolution en plein air quelques soient les conditions météo.

Voici 3 types de vêtements indispensables pour une bonne expérience en toute saison :

Et le fameux cuissard cycliste, est il vraiment indispensable ? Nous vous le recommandons vivement ! Sa peau de chamois, l’entre jambe rembourré de coussinets de différentes densités, permet de s’installer sur sa selle comme dans votre canapé. Mais attention, pour être efficace, le cuissard doit être considéré comme un sous vêtement, porté à même la peau. Sinon, gare aux frottements qui peuvent entrainer de gênantes blessures. Ne cherchez pas à faire des économies sur ce produit en particulier : pour des raisons d’hygiènes, on évite l’occasion ou le prêt entre copains. On évite aussi les entrées de gamme inconfortable et mal coupé qui auront l’effet inverse à celui souhaité ! Comme chaque fessier est différent, là aussi, essayer est très important. Chacun aura son modèle préféré.

En ce qui concerne vos pieds, si vous n’optez pas pour les pédales automatiques, des chaussures basses de randonnée ou des chaussures de trail font l’affaire. Pour les plus sensibles, si votre destination présente des risques importants de pluie, les chaussures imperméables peuvent vous éviter d’avoir les pieds trop mouillés. Mais elles manquent souvent de respirabilité. Le pantalon de pluie ou des guêtres peut éviter que l’eau ne rentre au niveau des chevilles. Une seconde paire de chaussures restés au sec, dans vos sacoches, ou dans votre valise si vous avez du transport de bagages, est vivement recommandé pour l’après étape. Enfin, pour les journées chaudes ou les soirées, les sandales de randonnée sont un bon complément. 

Enfin, le poids sur votre vélo est une donnée importante à prendre en compte. Plus le vélo sera lourd, plus l’exercice sera physique et difficile, notamment dans les côtes. Voyager léger, voyager loin. Proverbe cycliste, auteur inconnu.

Chez Abicyclette Voyages on inclut un service de transfert de bagages dans nos offres de séjours pour qu’il ne vous reste plus sur le vélo que les essentiels de la journée .  

N°4. Le matériel à emporter 

Quel matériel essentiel emporter pour son premier voyage à vélo ?

Nous avions déjà listé 9 éléments essentiels à prendre dans ses sacoches, tels que les lunettes de soleil, la crème solaire et l’opinel, indispensables en itinérance. Afin de partir confortablement, le matériel à emporter concerne surtout les outils qui vous permettront de faire face aux petits aléas du voyage à vélo. 

Le matériel essentiel :

Avec nos locations, vous êtes équipés d’un kit de réparation. Et si le problème devait être plus important, notre assistance téléphonique 7J/7 vous accompagne dans la solution la plus efficace pour poursuivre votre aventure cyclotouriste.

Matériel pour un premier voyage à vélo
© Sébastien Rambour- Abicyclette Voyages

N°5. Suivre les itinéraires balisés ou conseillés

Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire de savoir lire une carte pour partir à vélo. Suivre un itinéraire est plutôt aisé grâce au balisage de grands parcours pouvant aller jusqu’à plus de 1200km en France, comme sur la Vélodyssée ou la Vélomaritime. Chaque Véloroute possède son logo et sa destination qui flèche ainsi le chemin à suivre.

Parfois, il peut manquer des panneaux directionnels rendant la circulation plus difficile. Pour ne pas vous perdre, nous vous recommandons d’avoir un tracé de l’itinéraire sur votre smartphone ou GPS vélo et de vérifier régulièrement si vous suivez toujours l’itinéraire souhaité.

En dehors des circuits balisés, l’orientation sur les petites routes peut-être plus ardue. C’est pourquoi chez Abicyclette Voyages nous mettons systématiquement à disposition un GPS pour votre voyage à vélo. Il permet de sortir des sentiers battus et de suivre des parcours originaux ou historiques parfois très tortueux.

N°6. Réserver vos hébergements 

À vélo, la problématique principale est de trouver un hébergement qui garantisse un lieu sécurisé pour votre monture. Laisser stationner son vélo à l’extérieur toute la nuit n’est pas l’option la plus optimale, notamment en ville. Le porter jusqu’à sa chambre d’hôtel au quatrième étage ne l’est pas non plus !

En France, les logements de la marque Accueil Vélo garantissent un lieu protégé pour le vélo ainsi que de nombreux services tout spécialement pour les cyclotouristes, comme un kit de réparation, une pompe à pied, un point de lavage et un petit-déjeuner adapté. Nous retrouvons également des marques similaires à l’étranger comme Bett+Bike en Allemagne ou le label Bienvenue Vélo en Belgique. 

De nombreux campings proposent également des petites cabanes spécialement conçues pour les voyageurs itinérants. 

N°7. Les transports avec un vélo

Pour vous rendre au départ de votre séjour, ou assurer des liaisons entre des parties moins intéressantes, il peut être nécessaire d’emporter son vélo dans les transports en commun. Voici quelques conseils :

En bus

De nombreuses compagnies de bus acceptent les vélos. Notamment Flixbus, où quelques bus circulent avec des portes-vélo sur les lignes internationales ; ou Ouibus, qui les autorise en soute si les roues sont démontés et le vélo empaqueté. 

En train 

Les TER et Intercités acceptent généralement les vélos dans des espaces dédiés (sur réservation pour les Intercités et les TER Bretagne, voir notre article à ce sujet). Quelques TGV acceptent les vélos non démontés mais le plus souvent ils sont acceptés uniquement démontés et rangés dans une housse ou valise à vélo respectant les dimensions de 120x90cm.

En avion 

Les prix et les conditions varient d’une compagnie à l’autre concernant les vélos. Comptez entre 50 et 100 € par vélo. S’il peut y avoir des petites variations entre les compagnies, en général il vous est demandé de démonter les roues et les pédales, de dégonfler les pneus, de tourner le guidon et de mettre votre monture dans un carton. 

La location de vélo peut vous simplifier la vie si vous ne trouvez pas de moyen de transport pour amener votre vélo. C’est pourquoi, nous offrons cette option aux clients Abicyclette Voyages ! Sur chacune de nos pages voyages à vélo, nous indiquons également diverses solutions pour venir jusqu’à destination.

En voiture  

Selon le modèle de votre voiture, le vélo pourra être placé à l’intérieur de celle-ci ou sur un porte vélo. Ce dernier peut se fixer sur le toit, si vous avez des barres de toit, sur le hayon (porte vélo à sangles) ou sur la boule d’attelage. Les VAE, vélos à assistance électrique, plus lourd (environ 25kg) seront difficiles à monter sur le toit et ne pourront être fixé sur le hayon pour des raisons de sécurité. Il faudra prévoir un porte vélo sur attelage comme ceux, de très bonne qualité, que propose la marque allemande Thule, que nous utilisons quotidiennement en saison chez Abicyclette Voyages.

Si vous faites le choix de la voiture pour rejoindre le départ de votre séjour à vélo itinérant, nous proposons des navettes privées pour faire la liaison entre le point d’arrivée et le point de départ.

N°8. Un séjour clef en main pour votre premier voyage à vélo

Pour vivre une belle expérience de premier voyage à vélo, sans contraintes et avec les conseils de voyageurs à vélo aguerris, contactez nous ! Passionnés et experts de la création et de l’organisation de voyages à vélo personnalisés depuis 2010, nous avons à cœur d’accompagner les voyageurs à sauter le pas et à réaliser leur première aventure cycliste.

Chez Abicyclette Voyages, nous proposons des séjours clés en main pour faciliter votre première expérience. Nous sommes à votre écoute pour adapter l’itinéraire à votre niveau et vous offrir la plus belle aventure. 

Nous vous invitons à découvrir nos séjours.

«
»