5 raisons de voyager à vélo au Japon

Les routes du Japon sont sûres pour rouler à vélo

Voyager à vélo est une aventure qui vous apporte très souvent son lot de belles découvertes, surtout au Japon ! Cet automne, j’ai eu l’occasion de me le confirmer avec la découverte de ce fabuleux pays. Lors de mon voyage, j’ai découvert les paysages de la Diamond Route (regroupant les régions de Fukushima, Tochigi et Ibaraki), située au Nord de Tokyo. L’itinéraire de ce séjour à vélo m’a amené à parcourir les bords du Lac Kasumigaura puis les routes bordant l’Océan Pacifique et les plages d’Iwaki. Direction ensuite des paysages plus vallonnés sur les routes entourant les lacs du Mont Bandai et du Mont Nantai. J’ai adoré !

Voyager à vélo au Japon c'est sûr

Je vous livre donc ici au moins 5 raisons de voyager à vélo au pays du soleil levant :

1. Rouler à vélo : la meilleure façon de rencontrer les Japonais

Nous avons souvent cette image d’une population sereine et respectueuse. Et bien, c’est tout à fait vrai ! Les Japonais sont extrêmement souriants, polis, respectueux et serviables. Même si la barrière de la langue est présente, les Japonais feront toujours tout pour vous aider avec un calme et une patience à toute épreuve. Quelques heures au contact des Japonais et vous vous sentirez déjà apaisé !

Il y a toutefois des exceptions. Lors des soirées karaoké, les Japonais se révèlent sous une autre personnalité avec, je dois le dire, des qualités de chant indéniables !

2. Explorer à vélo la nature nippone

Le Japon possède une variété de paysages vraiment impressionnante. J’ai beaucoup photographié les plaines de champs de riz, les paysages côtiers, les forêts, les vallées et montagnes entourées de lacs magnifiques… la nature nippone a des milliers de paysages de cartes postales à offrir. Parcourir le pays invite à découvrir une succession de tableaux nourris par dame nature. En cette fin d’année, la lumière donne à tous ces paysages une douceur envoûtante et une beauté tout à fait singulière.

La plus belle image reste probablement les couleurs turquoise du lac Goshiki-numa, entouré des couleurs automnales de la forêt… magique !

3. Voyager au Japon à vélo : c’est sûr !

Comme je le disais un plus haut, les Japonais sont très respectueux et cela se retrouve également sur les routes lorsque vous voyagez à vélo. Même si, pour le moment, le pays ne possède pas un réseau dense de pistes cyclables ou voies vertes, faire du vélo au milieu de la circulation ne s’avère pas du tout impressionnant et dangereux. Que ce soit à vélo sur la route ou à pied dans les villes, jamais je ne me suis senti agressé ou en insécurité. Plutôt agréable !

Et comme les Japonais sont également très précautionneux, les routes sont de très bonne qualité. Il est rare de trouver des nids de poule.

Les paysages splendides du Japon au bout du guidon  Les monuments du Japon à regarder depuis la selle de son vélo

4. Le patrimoine culturel : rouler au milieu de joyaux historiques

Le Japon possède des traditions millénaires et un patrimoine exceptionnel. A chaque coin de rue, vous pouvez passer rapidement d’un quartier moderne à un quartier ancien où un temple domine. Le plus souvent de religion bouddhiste ou shintoïste, les temples et sanctuaires offrent une architecture et des couleurs d’une profonde beauté. La proximité et l’importance donnée à la nature autour de ces sites donnent une harmonieuse atmosphère invitant à la découverte et à la méditation.

5. Déguster la gastronomie japonaise car voyager à vélo, ça creuse !

Certainement une des raisons majeures de venir découvrir le pays ! Pour moi, ce fut un véritable coup de foudre. Au-delà de l’expérience de manger avec des baguettes, la cuisine japonaise est à elle seule une invitation au voyage au pays de mille saveurs. La cuisine japonaise ne s’explique pas… il faut tout simplement l’expérimenter et la savourer !

Mon meilleur souvenir reste sans hésiter le dîner dans un hôtel traditionnel (ryokan) à Nihonmatsu. Après une journée de voyage à vélo, j’ai pu profiter d’un véritable festin et ce… en kimono yukata (habit traditionnel). Les plats étaient plus succulents les uns que les autres jusqu’au typique et fameux saké en fin de repas.

6. Je peux ajouter une 6ème raison ?! L’expérience des onsens

Ces bains thermaux d’eau chaude naturelle, sont de véritables sources de plaisir et de détente après une belle journée de vélo. Même si le fait de partager un endroit en toute nudité (avec une serviette toute de même !) n’est pas habituel, je dois dire que je m’y suis vite habitué. Cela m’a permis de découvrir chaque soir ce délicieux moment de délassement.

Suite à ce voyage à vélo au Japon, je ne peux que vous inviter à partir découvrir ce pays si accueillant et si apaisant où tous vos sens sont mis en éveil. Aujourd’hui, même si cela fait déjà plusieurs semaines que je suis rentré, j’ai encore cette agréable impression qu’une partie de moi-même est restée au Japon. Ce pays fut incroyablement ressourçant et je n’ai qu’une seule envie… y retourner !!!

Si vous aussi vous avez voyagé au Japon sur un vélo, partagez avec nous vos moments marquants !

Vous avez envie de voyager à vélo en dehors des frontières françaises ? De fabuleux séjours au Portugal, en Autriche, en Tchéquie, en Italie, etc. sont proposés par Abicyclette Voyages. Parlez-en à un conseiller (bonjour@abicyclette.net) et visiter nos pages destinations.

 

Camille Pic à vélo au Japon avec Abicyclette Voyages

Camille Pic, qui anime le blog mangeteslegumes était au Japon avec Abicyclette Voyages.

Merci pour la photo 😉

David Renvoisé
David Renvoisé
Conseiller voyage Abicyclette Voyages

 


«