Profitons d’une liberté retrouvée

Cycliste de dos dans la nature avec vue sur n moulin en champagne

Nous y sommes enfin.

Un premier déconfinement et une liberté de déplacements retrouvée. Liberté très partielle pour plusieurs semaines encore. Il n’empêche, nous voilà libres de sortir le vélo et repartir arpenter avec délectation les routes et chemins environnants !

Libres de changer d’air. Casser la routine de 8 semaines à piétiner dans quelques dizaines de mètres carrés, ou tout au plus à limiter ses allées et venues entre son domicile et son travail, pour tous ceux que l’on ne remerciera jamais assez, à la présence physique essentielle à la survie de nos sociétés.

Profiter de l’extérieur

Il est temps de s’oxygéner et de reprendre contact avec la nature. Celle qui nourrit l’âme et le corps, qui nous permet à la fois de nous sentir si forts et si fragiles, de nous sentir vivants ! Si les contacts physiques se doivent encore d’être strictement limités, rien ne nous empêche de nous laisser caresser par la brise marine ou par un rayon de soleil printanier, enlacer par l’herbe grasse, bercer par le chant des cigales, emporter par les parfums de nos forêts…

Profitons de ce moment de liberté, dans un rayon de 100km (en France), pour nous évader ! Dans une circonférence routière d’environ 1000 km. Il y a tant à découvrir ou à redécouvrir. Un terrain de jeu fabuleux où nous n’aurions sans doute jamais imaginé tracer nos plus belles escapades printanières.

En attendant de pouvoir de nouveau voyager plus librement, partagez nous vos plus belles balades sur instagram avec le #rideyouradventures et redécouvrons ensemble nos plus belles contrées.


«