Abicyclette en échappée sur le Canal d’Ille et Rance

En juin dernier, l’équipe d’Abicyclette Voyages est partie à la découverte du Canal d’Ille et Rance à vélo. En effet, nous cherchions un itinéraire qui nous permettrait de partir tous ensemble, le temps d’un week-end. Pour moi, c’était la première fois que je partais en itinérance.

Cet itinéraire breton était idéal : il relie Rennes, la capitale bretonne, à la célèbre cité corsaire de Saint-Malo. De plus, le chemin est plutôt plat et donc accessible à tous. En deux jours, nous avons donc roulé une centaine de kilomètres sur les bords de la Rance.

Passage sous un pont, paysage de Bretagne L'équipe Abicyclette en route pour le Canal d'Ille et rance

Notre première journée à vélo, le long du Canal d’Ille et Rance

La première journée s’annonce bien. La pluie semble ne pas être au rendez-vous. Au petit matin, nous sommes même accueillis par un grand soleil. Nous nous rejoignons donc aux bureaux, en périphérie de Rennes, afin de récupérer notre matériel. Le fait de travailler dans une agence de voyages à vélo nous offre la possibilité d’emprunter des vélos tout équipés. C’est pour moi une vraie chance de m’initier au bikepacking avec du bon matériel. Nous remplissons donc nos sacoches de nos effets personnels, prenons le temps de prendre quelques photos et c’est parti pour l’aventure !

Dans un premier temps, nous roulons en direction de Betton, au Nord de Rennes. Nous empruntons de petites routes de campagne et après une petite heure, nous y voilà. Notre parcours sur la voie verte peut débuter. Je suis impatiente ! Les paysages sont variés : pleine nature et écluses fleuries rythment la journée. Nous croisons de nombreux promeneurs à pied, à vélo, à cheval ou en bateau. Le canal est un lieu de promenade apprécié de tous.

Malheureusement, les jours précédents notre voyage à vélo n’ont pas été aussi beaux qu’aujourd’hui… La tempête a laissé des traces sur le chemin. Quelques pauses s’imposent donc pour nettoyer et déblayer la piste. Les petites surprises en chemin, ça aussi, ça fait partie du voyage à vélo !

Midi est arrivé vite. Nous cherchons donc un endroit pour déjeuner. Nous avons trouvé le spot idéal, au bord de l’eau, entre les arbres. Chacun a apporté son sandwich et des douceurs à partager comme des chouquettes ou des gâteaux faits maison. Nous mangeons avec appétit et profitons d’un instant de repos avant de remonter en selle. Ce déjeuner sur l’herbe fraîche a été très ressourçant. En fermant les yeux quelques instants, il est facile de se laisser bercer par le chant des oiseaux et le bruit de l’eau.

Pause hamac au bord du Canal Nid d'abeilles

Découvrir la vie du Canal d’Ille et Rance au rythme de ses écluses

La journée file à toute allure. Nous roulons tranquillement, à une vitesse de croisière de 15km/h environ. Quelques gouttes perturbent notre après-midi, mais nous nous y attendions. Après avoir enfilé nos vêtements de pluie, nous reprenons notre route.

Les paysages sont apaisants : ils sont souvent boisés et de nombreuses écluses rythment la vie du Canal. Nous repérons un bateau au loin. Nous nous arrêtons, le temps d’une collation, pour voir comment fonctionnent les écluses. En effet, ce canal a une particularité, sur un peu plus de 2km, tous les 200 mètres environ, ce sont 11 écluses qui se succèdent dans le but de permettre aux bateaux de franchir 27 mètres de dénivelé.

Avant un dernier effort pour rejoindre Dinan, situé sur un imposant éperon rocheux, nous traversons Léhon, l’une des plus belles petites cités de caractère de Bretagne. Nous ne nous y attardons pas car il commence à se faire tard, cependant, nous promettons tous, à titre individuel, d’y revenir pour découvrir les petites maisons, les ruelles pavées et l’Abbaye du village.

Les écluses sur le Canal d'Ille et Rance

Il ne nous reste plus que 2km à pédaler, sur le chemin de halage, avant de rejoindre le port de Dinan. Ici, nous nous accordons une petite pause sucrée dans un café pour nous féliciter de cette belle journée de vélo. Je suis fière du chemin que nous avons déjà parcouru. Nous prenons le temps d’échanger sur la journée qui vient de se dérouler, de donner nos impressions, de rire et de profiter de l’instant.

Après cette petite pause, un dernier effort nous est demandé pour rejoindre notre hébergement : monter jusqu’à la vieille ville de Dinan. La pause au café a rendu les choses un peu plus difficiles, enfin, surtout pour moi. Mes muscles ont été au repos trop longtemps, ils sont durs et refusent de m’aider à monter… mais j’y parviens car je sais qu’une bonne douche m’attend à l’hôtel ! En arrivant au parking de notre hébergement, nous mettons en commun nos compteurs : nous avons parcouru 78km lors de cette première journée de vélo en Bretagne !

Une soirée hors du temps à Dinan

Nous prenons le temps de nous reposer et de nous doucher avant de partir dîner dans une petite crêperie dénichée par Fabien, le fondateur d’Abicyclette Voyages. D’ailleurs, parlons-en.  Nous avons dîné à la crêperie Art’Bilig, rue Saint-Clair et ce fut une incroyable découverte. Les galettes étaient excellentes et tous les ingrédients utilisés étaient de qualité et parfois inattendus : algues marines, coquilles saint jacques, andouille… La décoration est elle aussi très bien choisie : on se sent bien, comme à la maison, mais en mieux ! Toute l’équipe est unanime : c’est une crêperie à ne pas manquer à Dinan. Sachez aussi qu’on peut faire confiance à Fabien, toujours à l’affût des meilleures adresses où manger sur vos parcours.

Nous prenons le temps, en sortant de table, de découvrir la vieille ville de Dinan et d’aller apprécier la vue depuis les remparts. Nous nous rendons vite compte que cette ville recèle d’incroyables trésors d’architecture, comme la Basilique Saint-Sauveur. Ce soir-là, nous avons même la chance de pouvoir assister à un feu d’artifice au château de Dinan. Le spectacle était magique. Enfin, une bonne nuit et un repos bien mérité nous attendent.

Fin de journée Abicyclette à Dinan Rue pavée du Jerzual à Dinan

Une seconde journée à la découverte de la Bretagne authentique et médiévale

Le soleil se lève doucement en ce dimanche matin. Nous nous préparons et apprécions le petit-déjeuner de l’hôtel, avant de repartir sur les routes. Aujourd’hui, objectif mer ! Direction la célèbre cité corsaire.

Nous quittons Dinan en empruntant de petites ruelles et la célèbre rue pavée du Jerzual. Nous rejoignons, aujourd’hui encore, le canal. Après les premiers kilomètres, les paysages évoluent : c’est le début de l’estuaire de la Rance. Une petite côte nous mène au village de Taden. Parfait pour se mettre en jambes et faire chauffer les cuisses ! Après ce village, nous empruntons une voie verte aménagée sur ce qui était autrefois une voie de chemin de fer. Cette seconde étape est très “nature” : nous avons même la chance d’apercevoir une biche peu farouche dans une clairière.

À 12h30, nous atteignons Dinard. Nous faisons quelques courses afin de pique-niquer au bord de l’eau, sur la plage du Prieuré. C’est donc face à la mer et sous le soleil que nous déjeunons.

En début d’après-midi, nous prenons le bateau pour rejoindre Saint-Malo. La Compagnie Corsaire assure la traversée et nous aide à embarquer nos six vélos sur le bateau. La traversée dure une dizaine de minutes, durant lesquelles nous profitons d’un grand bol d’air marin.

Nous débarquons à Saint-Malo. Nous enfourchons une nouvelle fois nos vélos pour une brève visite de la ville intra-muros. En effet, nous ne nous éternisons pas car nous avons un train à 15h30 pour rejoindre Rennes.

Nous prenons le train tous ensemble. avec nos six vélos. Arrivés en gare de Rennes, nos chemins se séparent. Certains rentrent chez eux, d’autres continuent de pédaler jusqu’aux bureaux. Quelques kilomètres supplémentaires, sous une pluie naissante, marquent la fin de ce week-end. Un week-end qui est une première expérience d’itinérance à vélo pour certains, mais loin d’être la dernière.

Constance,
Abicyclette Voyages

Côte de Dinard

 

 

 

Nos coups de coeur sur ce weekend à vélo sur le Canal d’Ille et Rance :

Marine conseillère en voyage à vélo
J’ai adoré longer le canal : on s’y sent bien, c’est calme et on est au coeur de la nature. J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’il n’y ait quasiment pas de voies partagées : on se sent seul au monde et on n’est pas dérangés par les voitures.
Marine

Conseiller voyage à vélo Abicyclette Voyages
L’itinéraire est très accessible et à l’écart de la circulation automobile. Il y a de nombreux points d’intérêt en cours de route, comme la ville médiévale de Dinan. 
Valentin

Constance conseillère en voyage à vélo
Dinan est une ville avec beaucoup de charme. Le parcours est plutôt plat, on peut rouler à une allure constante sans trop se fatiguer. Moi qui n’aime pas les côtes, c’était parfait !
Constance

 

 

Et vous, avez-vous déjà emprunté le Canal d’Ille et Rance ? Avez-vous envie de partir découvrir cette partie de la Bretagne ? 

Si vous avez des remarques, des suggestions ou de petites pépites à partager sur le Canal d’Ille et Rance, n’hésitez pas à nous les communiquer.

Si vous avez des questions, appelez-nous 02 30 964 954, utilisez le chat ou contactez nous par mail.


«